L'Acqua Alta

L'Acqua Alta

  • Qu’est-ce que l’Acqua Alta ? Pourquoi Venise s’innonde plusieurs fois par an ? Découvrez les causes de ce phénomène et comment les habitants de Venise cohabitent avec.

L'Acqua Alta est un phénomène périodique à Venise qui se produit lorsque le niveau de la mer Adriatique monte d’un cran. Lorsque ce phénomène a lieu, Venise se retrouve plus ou moins inondée. On considère que l’Acqua Alta est déclenchée lorsque la marée dépasse de 90 centimètres le niveau habituel.

Histoire

Le phénomène de l’Acqua Alta remonte à des temps immémoriaux. Les premiers documents qui font état de ce phénomène datent du VIe siècle. À partir de la fin du XIXe siècle, des données ont été recueillies pour pouvoir les étudier d’un point de vue statistique.

En recueillant les données des années précédentes, on peut observer que la marée monte presque cent fois par an - un chiffre en constante augmentation. Le phénomène est particulièrement fréquent en hiver et au printemps.

Les plus grandes inondations jamais enregistrées ont eu lieu en 1966, lorsque le niveau de l’eau est monté d’1,94 mètres. En décembre 2008, l’eau a atteint 1,56 mètres de haut, un chiffre plutôt alarmant.

Que faire durant les périodes de l’Acqua Alta ?

Lorsque le niveau de la mer commence à augmenter, les sirènes donnent l’alerte et les autorités vénitiennes mettent en place des passerelles surélevées dans les principales zones de passage pour que les piétons puissent circuler. Ces jours-ci, les habitants de Venise n’oublient pas de mettre leurs bottes de pluie.

Les premières zones inondées à Venise sont la Place Saint-Marc et ses rues aux alentours, puisqu’il s’agit de la zone la plus basse de Venise.

À la recherche d’une solution 

Pendant plus de 10 ans, le gouvernement local a travaillé sur le projet Moïse (Mose en italien), qui consiste à installer un système de digues mobiles pour contrôler le niveau de l’eau. Ces travaux de génie civil pharaoniques ne sont toujours pas achevés et ont été entachés par de nombreuses affaires de corruption. En milieu d’année 2016, l’Unesco a contesté les résultats du projet, au vu du manque de coordination entre les aspects culturels et naturels lors de la construction du système. En effet, l’organisme considère que cela pourrait entraîner des dommages irréversibles sur la lagune de Venise.

Même si de nombreux visiteurs se réjouissent à l’idée de découvrir le phénomène de l’Acqua Alta, ces inondations sont très problématiques pour la ville et ses habitants. L’Unesco a averti des effets négatifs de ce phénomène sur le patrimoine culturel de la ville. Il s’agit de l’un des motifs pour lesquels Venise pourrait faire partie de la liste des sites Patrimoine Mondial de l’Unesco en péril, si aucune mesure n’est prise pour sa conservation avant février 2017.